Nous sommes le jeudi 20 Février 2020, bonjour bienvenue sur TVCAT.fr. Les caméras de surveillance du centre commercial Gran Jonquera ont capturé la scène d’une tentative de vol avec violence commise par un jeune homme de nationalité française. Sur les images enregistrées, on peut voir comment l’homme a traîné sa victime pour lui voler son sac à main. Très vite, des passants se sont interposés en tentant de retenir et d’attraper l’assaillant mais il est tout de même parvenu à s’échapper avant d’être arrêté quelques minutes plus tard par des agents des Mossos d’esquadra en patrouille, partis à sa recherche suite à l’alerte. Le suspect, un homme de 25 ans d’origine française, a été arrêté et placé en garde à vue. Il a été relâché à la suite de son audition et sera déféré prochainement devant le tribunal.

Le drame date de l’été dernier, alors qu’une auxiliaire de vie termine son service auprès de l’une de ses patientes perpignanaise, les 6 chiens présents se jettent sur elle et la morde à plus de trente reprises au corps et au crâne. Une plainte sera immédiatement déposée par la victime dès sa sortie de l’hôpital. Problème, deux mois plus tard, la plaignante reçoit un avis de classement sans suite émanant du parquet de Melun. Incompréhension. Comment Melun peut traiter une affaire qui a eu lieu dans les P-O. L’avocat va redéposer plainte auprès du procureur de Perpignan pour réamorcer la procédure.

Nous vous en parlions hier, dans la nuit du lundi 17 au mardi 18 février 2020, un groupe d’individu a vandalisé 80 véhicules. Les moyens engagés par les gendarmes de la brigade de Bompas et de la brigade de recherches de Rivesaltes ont rapidement payé. Les enquêteurs ont en effet identifié et interpellé ce mercredi 19 février 2020 au matin à leur domicile, trois jeunes soupçonnés d’être les auteurs d’une longue série de vols et dégradations commis sur la seule nuit de lundi à mardi dans 4 ou 5 communes de la Salanque. Les suspects auraient reconnu les faits au cours de leur audition et auraient expliqué avoir agi par simple « bêtise ». Ils ont finalement été laissés libres hier dans la journée mais devront répondre de leurs actes début juin devant le tribunal correctionnel de Perpignan.

À huit jours de la clôture officielle des dépôts de candidatures à l’élection municipale des 15 et 22 mars prochain, trois villages de Pyrénées-Orientales recherchent toujours désespérément l’homme ou la femme qui deviendra le prochain maire du village. Il s’agit de Villemolaque, Caudiès-de-Conflent et Saint-Pierre-dels-Forcats. Vous avez encore quelques jours pour établir une liste et vous déclarer officiellement.

C’est la fin de cette édition, vous retrouvez ce flash info sur notre site internet TVCAT.fr ainsi que sur notre chaîne Youtube. Vous pouvez également nous suivre sur les réseaux sociaux, Facebook, Twitter et Instagram. Bonne fin de journée, on se retrouve demain pour un nouveau flash.