Le Belem, dernier trois-mâts barque français encore naviguant, termine sa saison 2016 en Méditerranée. Après une escale à Sète, le Belem conclut, pour ses 120 ans, sa tournée en méditerranée à Port-Vendres. Il a fait escale sur nos côtes du 6 au 14 octobre 2016.

Ce navire construit en 1896, aujourd’hui reconnu comme l’un des plus anciens trois-mâts en navigation dans le monde, fête aujourd’hui ses 120 ans. Il fut tour à tour voilier de commerce, yacht de luxe puis navire école avant d’être racheté en 1979 par les Caisses d’Epargne. Ces dernières ont alors créé la fondation Belem, reconnue d’utilité publique, pour sauver ce joyau du patrimoine maritime français. Depuis lors, ce dernier est remarquablement entretenu pour permettre à un public toujours plus nombreux d’embarquer et vivre une expérience unique au monde. « Le Belem est un musée, a-t-on dit. Mieux, un musée vivant, puisqu’il navigue. Mieux encore, un musée où l’on apprend la vie. »

Il faudra la détermination sans faille de la fondation Belem pour que le grand voilier, classé monument historique en 1984, reprenne la mer. Depuis cette date, on l’a vu à New York pour le centenaire de la statue de la Liberté, à Québec pour le 400e anniversaire de la fondation de la ville, au jubilé de la reine d’Angleterre et aux Jeux olympiques de Londres, en 2012. À Venise, en 2014…

Depuis, le Belem court les océans. Armé d’un équipage de seize hommes, il accueille à son bord une cinquantaine de stagiaires pour des navigations au large des côtes bretonnes, anglaises ou méditerranéennes… Le trois-mâts a 120 ans, mais il est toujours ardent et vivant à la barre. Et il n’a pas fini de nous faire traverser les océans.

Classé monument historique
Classé monument historique en 1984, le Belem est aujourd’hui un navire-école qui assure chaque année une trentaine de séjours de navigation ouverts à tous permettant à près de 1200 personnes venues de tous horizons d’embarquer et de découvrir la tradition de la grande marine à voile. Le navire, véritablement musée flottant à quai, est régulièrement ouvert aux visites publiques lors de ses escales le long des côtes françaises et reçoit près de 40 000 visiteurs chaque saison.

Pour Christine Fabresse, Présidente du Directoire de la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon, qui accueille le Belem à Port-Vendres, « le mécénat de la fondation Belem est le plus ancien et le plus symbolique engagement national des Caisses d’Epargne. Il traduit l’importance qu’elles attachent à des valeurs fortes comme l’engagement, la proximité et la solidarité. Par ce mécénat, nous contribuons à sauvegarder notre patrimoine. »

La visite du Belem vous emmène bien sûr à la rencontre de sa fabuleuse histoire. Elle vous permet aussi de découvrir les espaces de travail de l’équipage, la timonerie et la barre du Belem, d’où l’on dirige le navire, ou encore les salons en acajou de Cuba construits lorsque le navire battait pavillon britannique… Témoin du monde de la mer depuis 120 ans, il en est aussi l’acteur. À l’abordage !

Abonnez-vous gratuitement au site :

[wysija_form id= »1″]