Si vous pensiez que le processus démocratique est facile à mettre en œuvre, vous vous trompez. On sait aujourd’hui que les milliers d’assassinats et les tonnes de sang versés pendant la Révolution française n’y sont pas réellement parvenus : le peuple ne votent toujours pas ses les lois qui les gouvernent. Et si vous pensiez, qu’en quelques semaines les gilets jaunes allaient y parvenir…
Non, une véritable démocratie nécessite le réapprentissage de la conscience politique de chaque citoyen. C’est un processus long qui nécessite du temps.

Dimanche 13 janvier 2019, certains gilets jaunes des Pyrénées-Orientales ont invité au centre culturel de Cabestany à 14 heures, la presse, les citoyens et les gilets jaunes pour une consultation démocratique, citoyenne et participative.

Suite à la proposition du président de la « république » pour la mise en place d’un grand débat national, une poignée de gilets jaunes des Pyrénées-Orientales a souhaité précipiter un congrès constitutionnel du mouvement. Ils ont donc convoqué la presse et organisé une réunion, sans consulter au préalable l’ensemble des gilets jaunes.

Ce mouvement populaire, bien conscient que les organes de presses financés par les subventions de l’état ne sont peut-être pas objectifs, se méfie des journalistes. Ce n’était donc peut être pas la meilleure façon pour démarrer les débats, que de faire voter l’acceptation ou pas des journalistes dans la salle.

S’en ai suivi un discrédit d’une partie de l’audience sur l’organisation de la réunion. La mise en place d’une structure du mouvement a été reportée. Les gilets jaunes présents ont préféré pousser la méthode démocratique jusqu’au bout et donc procéder à l’organisation ultérieure d’un congrès avec la participation de tous les groupes de gilets jaunes constitués sur les points de blocage, Saint-Charles, Prades, péage sud, péage nord…

« Ce qui est sûr, c’est que les gilets jaunes des Pyrénées-Orientales n’ont pas l’intention de se laisser faire et de se laisser mener en bateau »…

« En tout cas dans les Pyrénées-Orientales les gilets jaunes ont une soif éperdue de démocratie, donc soyons fiers de nous. »

Voir la totalité de la réunion dans cette vidéo :